Aller au contenu
Café Chulo Accueil » Blog » Revista » Défenseurs des droits humains : Amnesty International déclare Bernardo Caal Xol prisonnier d’opinion

Défenseurs des droits humains : Amnesty International déclare Bernardo Caal Xol prisonnier d’opinion

Bernardo Caal

Appel à pétition traduit de l’anglais par Jérôme Alexandre.

Bernardo Caal Xol a perdu sa liberté il y a de cela deux ans. Il a été injustement mis en prison pour avoir protégé la terre et les rivière du département Alta Verapaz au Guatemala.

En 2015, Bernardo, membre de la communauté maya Q’eqchi, a organisé une manifestation paisible contre la construction de deux projets hydroélectriques mettant en danger la rivière sacrée Cahabón. Parmi d’autres meneurs, Bernardo dénonceait les irrégularités du projet, notamment le manque de consultation et d’information des populations indigènes locales.

En représaille, Bernardo a été la cible d’une campagne de dénigrement et de stigmatisation dans la presse, la télévision, par le biais de prospectus, et sur les médias sociaux. Cela a rapidement tourné à l’enquête criminelle accusant Bernardo d’actes de violence.

En novembre 2018, la court de Cobán l’a condamné à 7 ans et 4 mois de prison en dépit de preuve appuyant ces accusations.

Désormais un prisonnier de conscience, Bernardo est emprisonné alors qu’il devrait être libre de protéger la nature. Vous pouvez aider à changer son histoire.

Signez la pétition pour la libération de Bernado Caal : https://www.amnesty.org/en/get-involved/take-action/liberen-a-bernardo-caal/

En savoir plus sur Bernardo Call, article en français : https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2020/07/guatemala-bernardo-caal-xol-preso-conciencia/

Lettre ouverte au président de la république du Guatemala (en anglais ou en espagnol) : https://www.amnesty.org/en/documents/amr34/2678/2020/en/

Flux d’information d’Amnesty International sur le Guatemala en anglais (plus d’articles en anglais qu’en français) : https://www.amnesty.org/en/search/?q=&sort=date&country=38300

Textes et images ©AmnestyInternational

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.