Café Chulo Accueil » Le café du Guatemala » Guatemala : intensément café

Guatemala : intensément café

Le café n’est arrivé qu’à la seconde moitié du XIXe siècle au Guatemala, arrivé par le Panama et le Costa Rica. Il y a progressivement pris la place de la cochenille, alors cultivée pour fabriquer des colorants.

Carte d’identité du Guatemala

Aujourd’hui, le Guatemala est le 9ème pays exportateur de café en volume d’exportation dans le classement mondial avant le Mexique (10ème, source Wikipedia).

Le café est principalement cultivé sur les hauts-plateaux et les terres volcaniques à une altitude moyenne de 1 500 mètres dans un climat tropical, ce qui lui confère son excellente qualité et ses caractéristiques uniques.

Les variétés dominantes sont Bourbon, Caturra, et Catuai, et on trouve notamment Gesha, Pacamara, Pache et Maragogype. Les récoltes ont lieu de novembre à avril.

On serait tenté de résumer le profile de tasse de café du Guatemala ainsi : riche corpulence, sucrosité, note dominante de chocolat et touche fruité, fine acidité citrique. Mais cela ne rendrait pas hommage à la richesse et l’infini diversité de tous les cafés des huit terroirs définis par Anacafé, l’Association Nationale de Café.

Chacun de ces terroirs possède ses caractéristiques uniques entre altitude, sol et climat. Autant de particularités qui livrent en tasse une intensité et une complexité incroyables.

Carte des cafés de Guatemala par Café Imports. Copyright Café Imports.

Les huit terroirs de café du Guatemala

Antigua

Un décor exceptionnel forme le berceau du café d’Antigua. L’ancienne capitale coloniale emblématique est au cœur de la vallée formée par les volcans Agua, Acategnango et Fuego. Ce dernier est actuellement en activité.

À une altitude moyenne de 1600 mètres, un sol riche voit pousser le café sous un soleil intense, à l’ombre des gravilleas.

Douceur et corpulence élégante sont la signature des café d’Antigua.

Acatenango

Sol très minéral grâce à la présence voisine du volcan actif Fuego, une altitude de plus de 2000 mètres, un climat chaud balayé par les vents du pacifique.

Un corps équilibré, une acidité marqué et une fin de bouche douce et raffinée.

Atitlán

Des cinq régions volcaniques, c’est cette qui jouit du sol le plus riche en matière organique. Les vents chauds du pacifique et la fraîcheur des eaux du lac Atitlán entretiennent un microclimat exceptionnel.

Une tasse d’une bonne corpulence avec une légère acidité citrique et merveilleusement parfumée.

Huehuetenango

Région montagneuse non volcanique, on y cultive le café jusqu’à 2000 mètres d’altitude sur des terres très reculées sur lesquelles souffle les vents chauds des plaines du Chiapas dans le Mexique voisin.

Une intense acidité, une corpulence affirmée, mélangée à des notes de fruits rouge se retrouvent dans la tasse.

San Marcos

La plus chaude de toutes les régions du Guatemala, le café est cultivé sur les flancs du volcan San Marcos s’ouvrant sur la côte pacifique. C’est aussi la région la plus pluvieuse, et la saison des pluies commence tôt. Le séchage du café est souvent terminé en machine.

Bonne corpulence, acidité prononcée et des notes florales délicates dominent la tasse.

Fraijanes

Le volcan actif Pacaya, le plus actif des volcans guatémaltèques, donne avec ses cendres un boost minéral au sol de cette région. Malgré les nuages et le brouillard matinal, l’humidité ne survit pas aux chaleurs intenses d’un climat majoritairement sec.

Acidité brillante et persistante, une corpulence enrobée d’arômes délicats.

Nuevo Oriente

Reposant sur une ancienne chaîne de volcans, cette région pluvieuse et nuageuse offre un sol rocailleux et équilibré en minéraux.

Une tasse elle aussi équilibrée, un corps rond et doux sur des notes prononcées de chocolat.

Cobán

Une région au profil bien distinct, caractérisé par un climat influencé par les caraïbes. On y constate deux saisons : l’une pluvieuse, l’autre encore plus pluvieuse… Son paysage de collines couvertes de nuages offre un sol de calcaire et d’argile.

Il en résulte une tasse à la corpulence douce et des notes fruitées.

 Retrouvez plus d’informations sur les terroirs et les cafés du Guatemala : http://www.guatemalancoffees.com/

Séchage Finca La Bolsa, Huehuetenango, Guatemala. Photo Jérôme Alexandre.